Prix de l’AHJUCAF 2022 : les candidatures sont ouvertes

Depuis 2018, le prix de l’AHJUCAF (Association des hautes juridictions de cassation ayant en partage l’usage du français) récompense un travail de recherche (ouvrage, thèse) écrit ou traduit en français sur une thématique juridique ou judiciaire, intéressant le fond du droit ou les missions, l’activité, la jurisprudence, l’histoire d’une ou de plusieurs hautes juridictions du réseau de la francophonie.

L’objectif du prix est de promouvoir de jeunes juristes issus de pays en voie de développement, auteurs de travaux dédiés à des thématiques intéressant les Cours suprêmes francophones.

Les auteurs de travaux présentés entre le 1er janvier 2021 et le 31 décembre 2021 peuvent concourir en envoyant leur dossier avant le 31 mars 2022.  

Pour plus de renseignements, rendez-vous sur la page dédiée au Prix de l’AHJUCAF 2022.

HOPPE-Droit : un nouvel instrument de travail pour les chercheurs

Lauréat de l’appel à projets CollEx 2019, HOPPE-Droit (Hypothèses d’Observation des Productions Pédagogiques Editées en Droit) a permis la réalisation d’un nouvel outil de travail ouvert à tous, spécifiquement pensé pour les chercheurs en droit.  Le projet a été élaboré en partenariat entre la bibliothèque Cujas, le CERCRID, l’IRJS.

Le corpus est constitué à partir des notices bibliographiques d’ouvrages à vocation pédagogique conservés dans les collections de la bibliothèque Cujas et édités entre 1806, date de la réouverture des facultés de droit et 1954, année de la réforme de la licence. L’objectif de ce travail est de suivre l’évolution de l’enseignement du droit.

Pour Anne-Sophie Chambost, experte scientifique du projet, l’histoire de la pensée juridique se fonde traditionnellement sur une approche interne, à travers l’étude de la production des auteurs. HOPPE-Droit ouvre des perspectives plus larges, les métadonnées devenant des matériaux sources pour la recherche, suscitant de nouveaux questionnements.

La base de données

La solution Heurist, hébergée par HumaNum, a été choisie pour gérer et structurer les données du corpus, notamment parce qu’elle offrait une richesse et une souplesse de création de relations entre les entités définies, à savoir Production pédagogique, Auteur, Editeur, Collection. Elle permet également d’exporter des données à différents formats : CSV, XML, JSON, geoJSON, KML, GEPHI. Un outil de datavisualisation, développé en parallèle, offre au chercheur une interface conviviale de recherche et de visualisation des données.

Actuellement, la base de données Heurist compte :

  • 3348 notices Productions pédagogiques
  • 1180 notices Personnes (auteurs et collaborateurs)
  • 1412 notices Eléments de carrières
  • 338 notices Organisations (Editeurs et facultés)
  • 1507 relations entre entités (relationships)

NB : l’entité Collection est en cours de traitement et encore non prise en compte dans l’outil Hoppe-Droit

Le corpus a fait l’objet de plusieurs phases de traitement :

  1. Nettoyage du corpus et dédoublonnage après extraction des notices du catalogue Cujas ;
  2. Enrichissement du corpus de données ;
  3. Normalisation des données.

La modélisation de la base de données Heurist a conduit à identifier quatre entités :

  • Productions pédagogiques
  • Editeurs
  • Auteurs
  • Collections

Adossé à cette base de données, l’outil en ligne Hoppe-Droit combine un module de recherche et un module de datavisualisation. Ce dernier permet d’explorer les relations entre les entités Productions pédagogiques, Auteurs, Editeurs et courant 2022, Collections ou encore, avec certaines données du corpus comme par exemple les indices de la classification Cujas.

Illustration 1. HOPPE-Droit – Réseau de relations

Il est également possible de visualiser les généalogies des éditeurs qui permettent de suivre les fusions, rachats, associations ou encore disparitions des maisons d’édition et des éditeurs juridiques français, et plus particulièrement parisiens, tout au long de la période considérée.

Illustration 2. HOPPE-Droit – Généalogie des éditeurs

De même pour les traités, l’interface permet de visualiser dans le temps la généalogie des quelques grands traités de droit.

Illustration 3. HOPPE-Droit – Généalogie des traités

Pérenniser le projet

L’objectif était de rendre ce projet reproductible à d’autres domaines et corpus en créant un prototype documenté et réplicable. Un plan de gestion des données a ainsi été établi sur l’outil DMP-OPIDOR. Par ailleurs, l’intégration au programme d’archivage de la bibliothèque Cujas au CINES en permettra la conservation pérenne.

Les outils utilisés et créés dans le cadre de ce projet sont en accès ouvert : l’outil de base de données Heurist est disponible via HumaNum et le code de l’outil de visualisation Hoppe est accessible sur gitlab et archivé sur Software Heritage (Unesco). De plus, le corpus enrichi est déposé dans Zenodo au format xml et/ou csv.

Pour en savoir plus

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search