Clio@Themis, revue juridique en accès ouvert

Clio@Themis, revue juridique en accès ouvert

Entretien avec Xavier Prévost, professeur d’histoire du droit à l’université de Bordeaux et rédacteur en chef de la revue Clio@Themis.

Pourriez-vous nous présenter brièvement la revue Clio@Themis

Fondée en 2009 à l’initiative de plusieurs chercheurs au Centre National de la Recherche Scientifique, associant des enseignants-chercheurs des universités, Clio@Themis cherche à contribuer au développement des débats et des échanges scientifiques dans le domaine de l’histoire du droit.

Sa création en France s’appuie sur l’élargissement et l’enrichissement des perspectives traditionnelles de l’histoire du droit. L’histoire du droit s’est en effet ouverte à toutes les périodes, de l’Antiquité à nos jours. L’élargissement des perspectives est aussi spatial : l’histoire du droit est pensée dans une dimension européenne, comparatiste et réactive aux phénomènes de mondialisation du droit.

Loin de s’enfermer dans une étude complaisante du passé, la revue se veut ainsi un instrument critique de compréhension du présent. Elle entend ne pas disjoindre les phénomènes juridiques des phénomènes sociaux. Aux interrogations sur les facteurs socio-économiques de production ou de réception du droit s’ajoutent donc des réflexions sur la culture juridique, la formation ou la circulation des notions et des concepts, représentations ou pratiques juridiques. Histoire, droit, société : ces trois notions expriment, sans aucune contrainte doctrinale, la pratique de la méthode historique, l’objet juridique et l’ouverture aux sciences sociales de la revue. 

Qu’est-ce qui vous a incité à répondre à la proposition de rejoindre la pépinière de revue Prairial, avec l’accompagnement de la BIU Cujas ?

Alors que Clio@Themis fut la première revue française d’histoire du droit à comité de lecture nativement numérique, l’évolution rapide de l’édition en ligne conduisait son modèle à ne pas profiter des avancées récentes en faveur de la science ouverte.

“Première revue française d’histoire du droit à comité de lecture nativement numérique”

Les comités de la revue réfléchissaient donc à la meilleure façon de s’inscrire pleinement dans l’open science et c’est à ce moment-là que l’opportunité de rejoindre la pépinière de revue Prairial avec l’accompagnement de la BIU Cujas s’est présentée. Elle correspondait complément à la volonté de la revue de rejoindre à terme OpenEdition Journals, pour lequel un dossier de candidature était en cours de montage.

Quels sont les points positifs de ce projet ? Quel bilan tireriez-vous de ce projet ?

Ce projet a pleinement rempli son objectif, puisqu’en moins d’un an la revue a complètement migré sur la plateforme Prairial (avec la conversion de l’intégralité des anciens numéros). Cela a permis à Clio@Themis de rejoindre OpenEdition Journal très rapidement, puisque le numéro 22 vient de paraître sur cette plateforme et que l’intégralité des anciens numéros y sera également disponible. La pépinière Prairial et la BIU Cujas ont donc permis à Clio@Themis de se conformer aux standards les plus élevés de la science ouverte en bénéficiant d’un très fort accompagnement. La revue a ainsi acquis une plus grande qualité éditoriale et une meilleure visibilité.

Quelles recommandations feriez-vous aux revues qui hésiteraient à passer en open-acces et/ou à rejoindre la pépinière de revues Prairial ? 

En tant que rédacteur en chef de Clio@Themis, il m’est difficile de faire des recommandations générales, car les revues du champ juridique ne correspondent pas toutes au modèle de Clio@Themis. 

“Pour la diffusion de la science auprès d’un large public, sans pour autant renoncer à une grande qualité éditoriale”

Toutefois, je ne peux que souligner l’intérêt d’une telle démarche pour la diffusion de la science auprès d’un large public, sans pour autant renoncer à une grande qualité éditoriale. Cela reste, de mon point de vue, la mission première d’une revue scientifique et montre tout l’intérêt de passer en open-acces et, pour cela, de se faire accompagner par des professionnels de l’édition en ligne.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search